LA CÉRÉMONIE DE CONNEXION AUX ANCÊTRES
LA CÉRÉMONIE DE CONNEXION AUX ANCÊTRES De nombreuses fois, j’ai eu la chance de participer à des cérémonies amérindiennes. C’est toujours un honneur, une chance, une bénédiction. Aujourd’hui, je partage avec vous la Cérémonie de Guérison de la Danse de l’Ours. Imaginez-vous dans une réserve aux États-Unis, dans un environnement très sauvage, au milieu de nulle part, et pas facile à trouver… Chacun monte sa tente, ou son tipi, en choisissant avec soin la situation. L’énergie pénètre, celle de la terre, des animaux, des Américains qui se retrouvent pour célébrer leurs rituels, remercier la mère Terre et tous les animaux, minéraux, ancêtres…moi, je tombe en larmes. Je renoue avec quelque chose que j’ai toujours connu en moi sans savoir que c’était là. Je m’allonge sur le sol et je suis la plus heureuse. Après une semaine de préparation, nettoyage intérieur et du mental, notamment par des huttes de sudation quotidiennes, matin et soir, les hommes-médecine, les danseurs, sont prêts à offrir leur danse, (comprenez cérémonie à travers la danse). Après avoir accompli une ultime hutte de sudation à la nuit tombante, revêtus de leurs vraies peaux d’Ours, ils pénètrent lentement dans le cercle sacré, passés, un après l’autre, à la sauge fumante par un homme-médecine qui encadre la célébra - tion. Ils se placent en cercle, le Chef de la Danse siffle dans son petit sifflet d’os, et les tambours énormes, de 1,50 mètre de diamètre, commencent à résonner. Les tambours ont été préparés, honorés, chauffés. Les joueurs remercient aussi, bien sûr, l’âme des animaux qui ont donné leur vie pour qu’ils puissent fabriquer ces magnifiques objets de rituel. Autour de chaque drum, au moins 8 joueurs tapent de toute leur âme. Le son est envoûtant, assourdissant, les chanteurs entament leurs chants sacrés dans leur langue native. Boum. Boum. Boum. Mon cœur se ranime. Je me sens toute prête à partir dans un voyage chamanique intérieur. – Vous me suivez, vous venez avec moi? Cette cérémonie va permettre de guérir, de passer la porte d’où chacun en est de son cheminement spirituel et psychologique. Les Amérindiens ne parlent pas de psy, seulement de spirituel, et en général, sans même beaucoup en parler. La transmis - sion est surtout énergétique, dans le fait de voir, d’entendre, et d’être ré-initié-e, réveillé(e) à quelque chose que nous connaissons depuis la nuit des temps. Les danseurs, hommes-médecine, sous leur énorme peau d’Ours, se mettent en mouvement, un pas, puis un autre. Imaginez que vous dansez sur place en posant un pied puis l’autre, sans vous arrêter. Continuez comme ça, suivez les battements des tambours qui s’accélèrent. Vous ne sautillez pas, vous passez simplement d’un pied sur l’autre. Encore et encore et encore, et encore, et vous partez dans votre voy - age personnel…….. Laissez-vous envoûter par la vibration et l’excitation des danseurs et des participants autour du cercle de guérison qui se mettent aussi à danser. Laissez-vous imprégner par l’énergie de l’Ours… Écoutez la vidéo, plutôt en fin de journée. Je vous emmène au son de mon tambour chamanique dans une cérémonie de guérison. Si vous sentez que vous n’êtes pas équilibré(e) en ce moment, ne le faites pas. Préparez-vous, centrez-vous, retrouvez le calme intérieur, soyez seul(e) pour écouter, puis après la cérémonie, restez tranquille, ne sortez pas. Buvez de l’eau, profitez de votre état intérieur. Les danseurs, après, font une nouvelle hutte de su - dation, pour s’apaiser, laisser reposer l’énergie. Bien sûr, vous pouvez me poser toutes vos questions, j’y répondrai avec plaisir. Avec tout mon amour, Marion-Catherine Grall

