FAIRE LE DEUIL POUR RETROUVER LA PAIX
Faire le deuil d’une façon de vivre « d’avant » pour retrouver la paix intérieure Bonjour les Âmi-e-s, je vous espère en forme ! Ce mois-ci, je vais continuer à dérouler mon fil sur le thème « Se sentir au mieux dans ces périodes déli - cates ». Il est important de savoir faire le deuil de ce que nous avons perdu au cours de ces dernières an - nées, et ce n’est pas toujours chose aisée. Ces derniers temps, nous avons perdu plus ou moins, mais au minimum pour chacun, une façon de vivre, une insouciance, une certaine légèreté, même inconscientes. Nous nous sommes rendu compte de la chance que nous avions en vivant ces privations. Nous avons, au mieux, changé notre façon de vivre, perdu des espaces de liberté, une certaine fluidité, parfois des proches, des amis ; notre santé s’en est peut-être ressentie… Nous avons tous été impactés d’une manière ou d’une autre. Tout ceci a augmenté notre stress et notre anxiété ; nous l’avons vu ensemble dans les deux derniers jour - naux. Cela a modifié notre immunité, touché notre statut parfois, notre vie de toute manière. Ce n’est pas comme Avant ! Quand une personne de notre entourage fait son passage, nous savons qu’il est essentiel de faire notre deuil par rapport à cette personne. Que ce soit la perte d’un être cher, ou celle d’une situation, d’une posi - tion, que nous ressentons plus ou moins consciemment, cela a tout autant besoin d’un processus de deuil. Nous commencions à le faire cet hiver après cet épisode de pandémie, mais avons-nous vraiment eu le temps d’aller jusqu’au bout ? Je n’en ai pas l’impression. Tout au contraire, nous reprenons une couche supplémentaire d’anxiété avec le conflit en Ukraine. Toute guerre résonne en nous et est renforcée par l’inconscient collectif, et la mémoire collective de tous les conflits depuis 5000 ans au moins. Notre situation est désagréable, inconfortable ; nous ne savons pas nous allons. Forcément moins que celle de ceux qui sont directement impliqués dans leur pays, mais quand même, il serait irresponsable de la négliger. Nous avons à faire face à un niveau d’alarme encore plus haut que les années précédentes. Il est crucial de s’arrêter et de ressentir les pertes, les angoisses, d’accueillir nos émotions, toutes, colère, rage, déception, humiliation, honte, peur, anxiété, tristesse, étonnement, désarroi, découragement… Il est primordial de s’occuper aussi du bien-être de ses enfants et de ceux dont nous pouvons avoir la charge. Souvent, ils ne savent pas mettre les mots et ressentent totalement nos angoisses. Laissez venir doucement vos émotions une à une, et accueillez-les gentiment. Bercez-vous dans cet état pour vous apaiser. Vous pouvez le faire en famille aussi. Accueillez vos larmes ; toujours essentiel pour ne pas les accumuler et créer des maladies. C’est l’acupunctrice qui parle. Il n’y a qu’en nous occupant de nous-même dans un premier temps que nous pouvons être utile ensuite à la communauté, à l’être humain de façon globale. Si je suis mal, je ne peux rayonner que mes émotions difficiles. Si j’ai pris le temps de m’apaiser, de me comprendre, de m’aimer, alors je vais rayonner l’équili - bre, la paix intérieure, multipliés par le nombre d’êtres qui font de même. Cette énergie de paix forme alors un égrégore de plus en plus grand. Ce n’est pas seulement s’asseoir en méditation, c’est faire la paix à l’intérieur profondément et propager cette énergie autour de Soi TOUTE LA JOURNÉE… Par exemple, si vous prenez la voiture, et qu’un conducteur se conduit mal, c’est de garder sa sérénité, sa bienveillance, sa mansuétude, sa gentillesse… Si vos proches, vos collègues, vos enfants vous énervent, c’est pareil, vous vous connectez à votre sérénité, bienveillance, vous vous alignez à la Source, au Divin, et vous agissez depuis cet espace intérieur… Nous ne changerons pas le monde en le combattant, mais en construisons un nouveau modèle et en commençant par nous-même. Il est intéressant aussi de vérifier notre hygiène de vie, mentale, physique, émotionnelle, psychologique… Dormons-nous bien ? Nous connectons-nous suffisamment à la nature ? Nous nourrissons-nous correcte - ment ? Trop d’écrans ? De tabac, d’alcool ? Quelle est notre humeur ? … Nous avons besoin encore plus en ce moment de nous donner le meilleur, d’être empathique, bon avec nous-même. Pensons à nos environnements (maison, bureau, chambre, voiture) essentiels à notre équili - bre de vie. A chaque seconde, par chacun de nos comportements, nous choisissons ce que nous nourrissons. La paix, la compassion, l’amour, la gentillesse, ou bien la guerre, le conflit, la colère, le jugement, la haine. Ça ne se passe pas seulement en Ukraine, mais plutôt en chaque être de la planète. C’est encore bien un devoir d’être humain ; nous sommes chacun responsable du bien-être global. Ce serait illusoire de penser que c’est la faute des politiques, que c’est leur responsabilité. Faisons notre part ; c’est encore l’histoire du colibri. Je vous ai parlé de deuil, et je crois aussi fondamentalement à la puissance des cérémonies. Vous pouvez en suivre beaucoup sur mon site, ou Youtube. Vous pouvez également inventer, créer les vôtres. S’il vous plaît, nettoyons-nous, et remettons-nous ensemble à espérer, rêver, faire des projets, avoir des visions pour notre nouveau monde. J’en reviens souvent à la même conclusion ; je pourrais reprendre celle du mois dernier : je me sens bien, ce n’est pas que je me moque de ce qui se passe en Russie, c’est plutôt que j’agis à mon niveau. Je ne suis ni diplomate, ni soldate. En revanche, cela fait longtemps que je sais que je dois agir avec ce que je suis. La prière, les intentions de paix, ma vibration intérieure qui a un impact sur le monde, je sais que c’est très fort aussi, et c’est mon don. Je me ressens très fort citoyenne spirituelle du monde et de l’Univers. J’œuvre pour l’Âmour et la Paix, c’est ma mission de Vie. Dites-moi où vous en êtes dans tout cela, cela me fera plaisir de vous répondre. En toute sérénité, Je vous aime, à bientôt. Marion-Catherine Grall
A propos
Je suis une coach spirituelle, «a soul listener». Depuis 30 ans, je fais des recherches en matière de développement personnel et spirituel. Je dédie ma vie à l’accompagnement de personnes en souffrance ou en recherche. J’aime apporter ma contribution à faire de ce monde un meilleur endroit, avec de plus belles relations, plus de respect et de bienveillance. Pour une question, pour une idée, ou juste pour m'écrire un mail, cliquez sur le logo ci-dessous:
Les derniers articles
Loi d’attraction  – Prière Quantique – Prière Chamanique NOVEMBRE 2021 Oser la vulnérabilité  La vulnérabilité nous permet  notre véritable puissance. OCTOBRE 2021 Lâchez vos croyances  et vous serez libre !  SEPTEMBRE 2021 INITIATION DE RÉCONCILIATION  ET DE GUÉRISON  AOUT 2021 Et si nous étions plus accompagnées que ce que  nous croyons JUILLET 2021 CÉRÉMONIE DE GUÉRISON  DE LA DANSE DE L’OURS  JUIN 2021 LE MIRACLE DU NOUVEAU  MONDE : C’EST MAINTENANT  MAI 2021 MARCHER DANS LA BEAUTÉ  Quelle chance  ce rendez-vous mensuel, AVRIL 2021 L’AMOUR DE SOI  Sans lui, il n’y a pas de véritable  chemin spirituel possible. MARS 2021 Médecine de Femme Bison Blanc   FEVRIER 2021 Le courage d’être Soi S’explorer c’est se donner la chance immense de se connaître, de faire  évoluer sa conscience, de  ressentir notre appartenance  au Grand Tout, à l’Humanité, DECEMBRE 2020 Guérison de l’Ours  L’énergie pénètre, celle de la terre,  des animaux, des Amérindiens qui  se retrouvent pour célébrer leurs  rituels, remercier la mère Terre NOVEMBRE 2020 Ensemble, créons le nouveau  monde. Depuis longtemps, nous espérons un changement, une transformation de notre société,  voire une révolution. JANVIER 2021 La Beauté (prière Navajo)    JANVIER 2022 Situation Anxiogène Pourquoi cette période semble-t-elle si critique  FEVRIER 2022 Être diminualiste   DECEMBRE 2021 Anxiogène vers la Sèrinité que choisir ?  MARS 2022 Faire le deuil d’une façon de vivre « d’avant » pour retrouver la paix intérieure AVRIL 2022 La Cérémonie de connexion aux Ancêtres. Ma vie m’a  conduite sur le chemin  des Amérindiens. OCTOBRE 2020

